La Postcure

La Postcure

 Après un séjour de 15 jours minimum à la clinique, il est possible, en accord avec le médecin psychiatre, d’avoir accès à un suivi ambulatoire qui facilite la transition entre l’hôpital et le retour à domicile. La prise en charge se fait de manière pluridisciplinaire selon un programme thérapeutique personnalisé.
La postcure, valable pour une période de 3 mois renouvelable une fois, doit débuter dans le mois qui suit la sortie.

Projet trait d'union

Projet trait d'union

Le projet Trait d’union est un projet d’accompagnement des consommateurs de produits illicites en milieu hospitalier. L’équipe propose un suivi spécifique en plus du suivi psycho-social habituel, établi en fonction des objectifs du patient par rapport au produit (arrêt / sevrage, diminution, substitution, maintien du produit). Un accent est mis sur la préparation des sorties et la liaison intra et extra-muros. Des activités et groupes de parole propres au groupe Trait d’union sont également organisés pour favoriser le lien social (escalade, boxe, arts plastiques, etc.)
Pour être pris en charge par l’équipe Trait d’union, un entretien de pré-admission est prévu pour préciser la demande d’hospitalisation. Un éventuel deuxième entretien avec le psychiatre peut également être requis. Les patients admis signent le règlement d’ordre intérieur et sont en sortie interdite pendant les trois premières semaines de l’hospitalisation.
L’équipe accueille maximum 6 à 8 patients en même temps dans le cadre du projet Trait d’union.
 

Habitation protégée l'Arbre Vert

Habitation protégée l'Arbre Vert

 

 

 En association avec le Centre de santé mentale de Colfontaine, la Clinique de Bonsecours gère une habitation protégée de cinq places.

 

 

 


 

L’habitation protégée héberge et accompagne des résidents qui ne nécessitent pas un traitement continu en hôpital mais qui, pour des raisons psychiatriques, doivent être aidés dans leur milieu de vie. Cet accompagnement est assuré par une équipe thérapeutique (assistante sociale, éducateur, infirmier, psychiatre).

 

 

 

 L’habitation protégée a pour objectif principal d’améliorer ou de rendre possible une réinsertion sociale permettant, entre autre, une plus grande autonomie.

 

 

 

 

« L’Arbre Vert » privilégie la vie en communauté. Elle s’organise, de ce fait, sous forme collective. La vie en société est donc essentielle et rendue possible par sa structure familiale.

 

 

 

« L’Arbre Vert » peut accueillir 5 résidents, logés en chambre individuelle. Des espaces communs sont mis à leur disposition, tels qu’une cuisine, un salon, une salle à manger, un jardin ou encore une buanderie.

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil