La clinique comporte deux grands pavillons : le pavillon Verlaine et le pavillon Maupassant. Le suivi psychiatrique est assuré par les docteurs Jean-François Coen et Catherine Bataille au pavillon Maupassant et par les docteurs Natasha Debecker et Thomas Peeters au pavillon Verlaine. Les deux pavillons accueillent des unités de psychiatrie générale. Le pavillon Verlaine comprend également une unité d’alcoologie.


Paul Verlaine (1844-1896). Poète français.
Très tôt, le décès de sa cousine révèle sa fragilité psychique. Il est provisoirement sauvé par un mariage heureux qui lui inspire ses premiers poèmes. Rimbaud s’installe chez le jeune couple et le brise.
Verlaine et Rimbaud s’enfuient en Belgique. Au cours de l’été 1873, Verlaine tire sur Rimbaud qui menace de le quitter et le blesse. Il est incarcéré à la prison de Mons où s’épanouit paradoxalement son génie poétique. Après sa
libération, il sombre dans l’alcool mais publie encore de véritables chefs-d’oeuvre.
À la fin de sa vie, il erre misérablement de garnis en hôpitaux.


Guy de Maupassant (1850-1893). Écrivain français.
Il a partagé sa vie entre l’écriture, les mondanités, les aventures féminines et les voyages. Il est surtout célèbre pour ses contes et nouvelles où il évoque la Normandie, des récits de chasse, la guerre
de 1870, son amour de l’eau, sa hantise de la folie et de la mort. Dans ses romans, il livre sa conception désespérée de la vie. Son tableau psychiatrique est lourd : hérédité de maladie mentale, syphilis cérébrale, bipolarité, abus de substances, délire, hallucinations et finalement démence.

 

Psychiatrie Générale

Psychiatrie générale

Au Pavillon Verlaine comme au Pavillon Maupassant, l’accompagnement est assuré par une équipe pluridisciplinaire qui propose une prise en charge spécifique et individualisée, centrée sur le patient. À ce titre, une attention toute particulière est portée à l’accueil et au rythme de chacun.
Le travail thérapeutique proposé vise la construction d’un lien privilégié avec le patient à travers une écoute de qualité et un panel de soins diversifiés. L’approche se veut en effet globale et soucieuse des intérêts de chacun.
De nombreux espaces de rencontre (entretiens individuels, consultations kinésithérapie et diététique, groupes de parole, ateliers, sport, etc.) sont également proposés pour faire de l’hospitalisation un moment propice à la réflexion et au changement.

Retour à l'accueil


Alcoologie

Alcoologie
Cette unité comporte 12 lits.
L’équipe thérapeutique est pluridisciplinaire et spécialement formée dans les problèmes de dépendance à l’alcool. L’équipe apporte, d’abord, un bilan médico-psycho-social et une surveillance de l’état physique (sevrage avec aide médicamenteuse).
Elle invite, ensuite, à une « réflexion » basée principalement sur les groupes de parole. Ceux-ci permettent aux patients, grâce à la confidentialité qui y règne, d’oser exprimer leurs difficultés face à l’alcool. Ils y trouvent compréhension et soutien.
L’équipe propose aussi :
• une information spécifique sur l’alcool (diapositives, vidéos, films, débats).
• des entretiens thérapeutiques de type individuel.
• des possibilités de rencontre avec la famille où chacun pourra exprimer sa souffrance,
ses attentes et ses projets.
• des informations sur un suivi ambulatoire éventuel
• la participation aux séances de revalorisation corporelle via la relaxation, l’hydrothérapie,
le sport ainsi qu’à d’autres activités.
• la participation à un atelier peinture, axé sur la liberté d’expression et le respect de chacun.
Les visites extérieures, les appels téléphoniques et le courrier sont autorisés pendant la
durée de l’hospitalisation.

 

Retour à l'accueil

 

Projet trait d'union

Projet trait d'union

Le projet Trait d’union est un projet d’accompagnement des consommateurs de produits illicites en milieu hospitalier. L’équipe propose un suivi spécifique en plus du suivi psycho-social habituel, établi en fonction des objectifs du patient par rapport au produit (arrêt / sevrage, diminution, substitution, maintien du produit). Un accent est mis sur la préparation des sorties et la liaison intra et extra-muros. Des activités et groupes de parole propres au groupe Trait d’union sont également organisés pour favoriser le lien social (escalade, boxe, arts plastiques, etc.)
Pour être pris en charge par l’équipe Trait d’union, un entretien de pré-admission est prévu pour préciser la demande d’hospitalisation. Un éventuel deuxième entretien avec le psychiatre peut également être requis. Les patients admis signent le règlement d’ordre intérieur et sont en sortie interdite pendant les trois premières semaines de l’hospitalisation.
L’équipe accueille maximum 6 à 8 patients en même temps dans le cadre du projet Trait d’union.